Création site Web 100% Gratuit

Chez nous, vous ne payez que nos abonnements de maintenance, la création de votre site est offerte.
*Offre valable jusqu’à fin novembre 2022

Internationalisation de l’e-commerce : voici les étapes à suivre pour internationaliser votre boutique en ligne

Oct 14, 2022

article de blog

Potentiels d’une internationalisation dans le commerce électronique.

L’internationalisation dans le commerce électronique est une mesure orientée vers l’avenir et représente pour de nombreuses entreprises un grand pas vers la croissance. La conquête de nouveaux marchés et de nouveaux clients potentiels est bien sûr plus efficace lorsqu’on a un marché entièrement nouveau devant soi. Pour les clients, le shopping transfrontalier offre un plus grand choix de produits ainsi que diverses offres spéciales ou des produits en édition limitée. Les clients d’autres pays ont des souhaits et des attentes totalement différents en matière de shopping en ligne. Cela permet d’une part de développer de nouvelles offres et d’autre part de trouver de nouveaux potentiels précisément là où la demande stagne sur le marché national. L’internationalisation du commerce électronique offre la perspective d’une clientèle croissante avec de nouveaux potentiels de vente ainsi qu’une croissance croissante de l’entreprise et une augmentation du chiffre d’affaires. En outre, on s’affranchit quelque peu de la dépendance au marché national ou on assure de nouveaux potentiels de croissance si celui-ci est déjà épuisé. En cas de crise locale ou économique dans le pays du marché de vente local, toute la base de l’entreprise ne s’effondre pas.

Obstacles à l’internationalisation des boutiques en ligne

L’internationalisation d’une boutique en ligne se heurte à quelques obstacles. Il est essentiel d’avoir une vue d’ensemble et d’être ainsi prêt à tout. L’internationalisation n’est certes « que » l’élargissement du marché de vente, mais son ampleur ne doit pas être sous-estimée, car de nombreux aspects doivent être pris en compte. Par exemple, les clients doivent être rassurés sur les frais d’expédition élevés et les éventuels problèmes d’échange ou de livraison afin de pouvoir utiliser pleinement leur pouvoir d’achat. En outre, la culture et la langue du pays de destination, les conditions logistiques nécessaires et la situation juridique sont d’une importance capitale : les différences linguistiques et culturelles dans les différents pays impliquent non seulement que la page d’accueil de la boutique en ligne doit être traduite de manière professionnelle – cela représente déjà un coût important et le fait d’éviter les erreurs linguistiques garantit un plus grand sérieux et un plus grand professionnalisme. Les clients d’autres pays ont également des attentes et des souhaits différents, qui doivent être pris en compte aussi bien sur le site web que dans le service clientèle. Il est donc nécessaire de disposer de ressources humaines qui connaissent la langue et la culture des clients et de l’entreprise. En outre, il convient de sensibiliser les collaborateurs qui sont en contact avec la culture du pays cible dans leur travail quotidien. Logistique Les réseaux d’infrastructure du pays cible dans les domaines de la logistique, du transport et des prestataires de services déterminent l’ampleur de l’organisation et de la planification de l’ensemble de la logistique ainsi que des services que vous pouvez proposer. En fonction de l’infrastructure existante dans le pays d’exportation concerné, il faut mettre en place une nouvelle logistique propre et investir dans celle-ci. Dans un premier temps, il est recommandé de miser sur des prestataires de services de fulfillment qui prennent en charge des tâches telles que la logistique dans le pays de destination, le service clientèle et la gestion des retours. Mais l’entreposage, la préparation des commandes et l’expédition font également partie de leur offre. Dans ce contexte, il est extrêmement important de garantir un eFulfillment sans faille. Outre l’utilisation du logiciel approprié, cela implique également un concept de données cohérent ainsi que les interfaces correspondantes. Si vous tenez compte de ces facteurs, vous pouvez dans un premier temps vous épargner de gros investissements dans le pays de destination. Situation juridique Un autre défi essentiel est la connaissance de la situation juridique pertinente pour votre boutique en ligne. Seule une boutique en ligne conforme à la législation vous permettra d’éviter les sanctions et de maîtriser avec succès le processus d’internationalisation. Dans les pays hors de l’UE en particulier, les divergences juridiques par rapport à l’ordre juridique allemand peuvent être considérables. Vous devez également être informé à l’avance sur des sujets tels que le droit fiscal du pays de destination, les coûts et les retards liés aux droits de douane. Une vue d’ensemble de la répartition des compétences entre les différentes autorités permet également de ne pas faire de faux pas sur le plan juridique.

8 conseils utiles pour l’internationalisation du commerce électronique

L’internationalisation dans le commerce électronique n’étant pas une entreprise facile, il convient de connaître à l’avance les principales étapes. Nous avons préparé pour vous 8 conseils dans ce qui suit : Choisissez les pays cibles à l’avance !
Choisir le bon pays cible avec soin et procéder à une analyse approfondie au préalable peut faciliter grandement le processus d’internationalisation. Dans un premier temps, il est bien sûr recommandé de s’étendre au sein de l’espace DACH, car la barrière de la langue y est en grande partie supprimée et de nombreux éléments de la boutique en ligne peuvent ainsi être repris.Tenez compte de la culture du groupe cible.
De la mentalité aux habitudes linguistiques du pays cible, mieux vous connaissez votre groupe cible, mieux vous pourrez vous en occuper. Un service client complet dans la langue concernée et un marketing adapté à la culture du marché cible sont également des facteurs décisifs.
Les exigences légales varient d’un pays à l’autre, par exemple en ce qui concerne les questions fiscales. En respectant scrupuleusement toutes les dispositions légales, on évite non seulement de payer des amendes, mais on crée aussi une base de confiance avec les clients et on donne une image de sérieux. Des voies de transport transparentes et l’indication ouverte des conditions générales de vente donnent une impression de confiance.Analysez le marché et votre concurrence avec précision.
En analysant le marché et les offres et stratégies marketing des concurrents, vous apprendrez à connaître le marché. Vous obtiendrez ainsi des informations utiles sur le comportement d’achat des clients* dans le pays cible et faciliterez par exemple le choix des méthodes de paiement les plus courantes, ce qui est un point important pour la plupart des acheteurs*.Planifiez la mise en œuvre logistique dans les moindres détails.
Une propre succursale logistique sur place garantit des délais de livraison réduits et des frais d’expédition avantageux ou complètement supprimés ainsi que des retours plus avantageux pour les clients. Une coopération avec un prestataire de services d’expédition sur place simplifie également le processus de livraison. Dans la plupart des cas, l’externalisation de la logistique n’est toutefois rentable qu’à partir d’un volume d’expédition élevé.Choisis la solution logicielle adaptée à tes besoins.
Le choix d’un logiciel adapté à vos besoins est essentiel pour la réussite de votre processus d’internationalisation. Un logiciel ERP adapté peut également vous aider à planifier et à faire face aux changements de technologie et d’infrastructure informatique. Il est également important d’avoir un fournisseur d’hébergement établi afin de garantir la fonctionnalité de la boutique dès le début.
Pour vous aider à choisir les bonnes solutions logicielles, vous pouvez vous adresser à des conseillers* qui vous fourniront des informations comparatives sur les différentes offres et approches. Dans le paragraphe Systèmes de boutique adaptés à l’internationalisation (lien), nous avons rassemblé pour vous quelques-unes des meilleures solutions.
Un bon marketing est essentiel pour atteindre une clientèle dans le pays cible et attirer l’attention sur soi. Le marketing international comprend entre autres le marketing de contenu avec un ton et un design adaptés, ainsi que des mesures SEO et des campagnes SEA adaptées au marché cible. Des tests d’utilisabilité permettent en outre de déterminer dans quelle mesure vous devez adapter votre boutique aux attentes des clients, tant sur le plan visuel que sur celui de l’utilisation.Travaillez avec des professionnels.
Un soutien professionnel vaut son pesant d’or. Des experts qui connaissent la culture, la langue et les coutumes du pays cible peuvent vous aider à perfectionner la communication, les traductions et la coopération et vous indiquer les différences importantes sur le plan juridique. L’expertise technique, par exemple dans l’utilisation du système de boutique en ligne de votre choix, ne doit en aucun cas être sous-estimée. Dans ce cas, la collaboration avec une agence s’impose, car des experts de différents domaines y travaillent ensemble pour perfectionner les projets d’internationalisation.

Stratégies d’internationalisation des entreprises

Les stratégies d’internationalisation, c’est-à-dire les stratégies de prospection du marché international, peuvent être totalement différentes. Ces stratégies sont extrêmement individuelles, en fonction du produit, de l’objectif, de la taille de l’entreprise et de la demande sur le marché cible, et sont influencées par de nombreuses autres composantes. Exportation
On distingue ici l’exportation indirecte (prise en charge par un exportateur établi sur le territoire national ou un importateur de l’étranger) et l’exportation directe (livraison autonome). Un site propre n’est pas nécessairement présent sur le marché cible, mais les produits ou services sont proposés sur le marché cible. Octroi de licences et franchisage
Les licences pour la fabrication et la distribution de certains produits protégés par le droit des marques, voire la mise en œuvre de tout un concept commercial, sont cédées à une entreprise indépendante qui prend la licence. Dans le cas du franchisage, la conception du concept marketing reste en grande partie du ressort de l’entreprise d’origine, la mise en œuvre étant prise en charge moyennant une redevance de franchise. Coopération ou alliance stratégique
Une coopération a lieu avec des partenaires* du pays cible, bien qu’il existe naturellement une certaine dépendance. Une alliance stratégique se caractérise par son caractère à long terme et sa coopération visionnaire. Joint venture
Une troisième entreprise est créée conjointement avec une entreprise locale dans le pays cible. Cette coentreprise est indépendante des deux autres. Établissement
Une succursale est un établissement d’une entreprise qui fonctionne comme une partie de l’entreprise à l’étranger. Filiale
Une nouvelle entreprise est créée à l’étranger, contrôlée par la société mère, mais juridiquement indépendante.

Commerce électronique transfrontalier et commerce électronique international

Une possibilité de mettre en œuvre l’internationalisation dans l’e-commerce est d’aborder d’abord l’internationalisation par le biais de l’e-commerce transfrontalier. La question se pose naturellement de savoir si l’on commence par de petites étapes ou si l’on commence directement par une internationalisation complète, qui nécessite dès le départ beaucoup plus d’interaction dans le pays cible lui-même. Qu’est-ce que le commerce électronique transfrontalier ?
Le cross-border e-commerce décrit le commerce en ligne de marchandises ou de services au-delà des frontières nationales. Il n’est pas nécessaire d’être établi dans le pays cible. L’achat peut se faire en B2B ou B2C. Faut-il commencer par le cross border e-commerce ou par une internationalisation complète ? Le commerce électronique transfrontalier est particulièrement intéressant dans les États membres de l’UE, car les entreprises qui étendent la distribution de leurs marchandises au marché international ne sont généralement pas soumises à des droits de douane dans cette zone (pour des produits tels que le café, l’alcool ou le tabac, il existe des exceptions qui entraînent des frais supplémentaires).Le problème des différences monétaires n’existe pas non plus dans la plupart des pays de l’UE. En général, les entreprises de l’UE bénéficient d’un soutien sous la forme de conditions-cadres uniformes pour la vente de marchandises au-delà des frontières de l’Union européenne. La proximité culturelle des pays de l’UE facilite également le commerce dans ce domaine. La décision de passer directement à une internationalisation à plus grande échelle dépend entièrement de l’entreprise, du type de produit et des objectifs du projet : d’une part, il peut être intéressant pour les entreprises de l’espace DACH et de l’UE de proposer leurs marchandises dans un premier temps via le commerce électronique transfrontalier. D’autre part, certains produits nécessitent des distances de livraison plus courtes ou sont trop volumineux et encombrants pour être transportés à chaque fois d’un pays à l’autre, c’est pourquoi il est souvent plus judicieux d’avoir ses propres sites logistiques.

Les étapes de l’internationalisation du commerce électronique

Le plus important dans l’internationalisation du commerce électronique est une conception bien pensée et une mise en œuvre qui se fait progressivement et avec soin. Comprendre tous les facteurs externes qui ont une influence sur votre boutique et son succès est le défi à relever en premier lieu. Choix du marché cible.
Le choix du bon marché cible détermine toute la suite du projet. Ce choix doit être bien réfléchi et déterminé en fonction des facteurs déjà mentionnés dans cet article.Préparation.
Le travail préparatoire, qui doit surtout être effectué dans le domaine du marketing, concerne la prospection des marchés et le comportement des utilisateurs locaux. Les idées en matière de prix et de gamme de produits doivent être définies au cours de cette étape et les questions juridiques en suspens doivent être clarifiées.Choix du logiciel.
Cette étape consiste à choisir le logiciel approprié et à préparer l’infrastructure technique. Pour développer une boutique en ligne capable de s’internationaliser, vous devez tenir compte de certains éléments lors du choix du logiciel adéquat. Pour ce faire, vous devez d’abord calculer soigneusement les fonctionnalités dont vous avez besoin et la taille de votre boutique. Ici aussi, vous pouvez toujours faire appel à des conseils professionnels.Définir clairement les objectifs.
L’étape suivante consiste à définir les objectifs et les modèles d’entreprise. Les mises en œuvre de projets agiles sont généralement la solution la plus prometteuse et la plus flexible et offrent une plus grande marge de manœuvre pour d’éventuels incidents ou modifications de l’approche.Définir le modèle de vente.
Que l’on choisisse une solution indirecte ou directe pour la distribution, le plus important est que tous les rôles et tâches dans ce domaine soient répartis de manière cohérente et respectés.Choix de la forme logistique.
Il faut ici choisir entre la mise en place d’une structure propre et la collaboration avec un partenaire local.Harmoniser et optimiser les processus.
En attribuant clairement les rôles et les responsabilités et en définissant la manière dont certains processus doivent se dérouler, on raccourcit considérablement les processus et on évite les malentendus. En travaillant selon une approche agile et en divisant la phase de projet en plusieurs déploiements, il est possible d’éviter de graves erreurs et d’obtenir des résultats par petites étapes.

Les erreurs typiques de l’internationalisation des entreprises

Les personnes qui souhaitent se développer doivent être préparées aux obstacles suivants pour réussir leur internationalisation. Planification et stratégie insuffisantes
L’engagement, surtout de la part de la direction, doit toujours être de 100% lorsqu’il s’agit d’une internationalisation. En outre, il ne faut pas trop s’accrocher aux anciennes stratégies de vente et de marketing qui ont fait leurs preuves dans le pays d’origine. Il est important d’être ouvert à la nouveauté et de garder un œil sur les conditions locales. Sélection insuffisante du personnel
Le personnel doit être choisi avec soin et en fonction de ses compétences (inter)culturelles. Il est nécessaire de comprendre les deux cultures, en particulier dans le domaine du conseil à la clientèle. Au moins un membre du personnel occupant un poste de direction devrait consacrer toute son attention au projet. Le manque de ressources humaines entraîne une surcharge de travail pour les collaborateurs*, ce qui risque de faire échouer l’ensemble du projet. Ne pas tenir compte des souhaits des clients
Les préférences des clients* dans le pays de destination peuvent être très différentes de celles du pays d’origine. Cela commence par la simple demande de certains produits, passe par les canaux de communication préférés, les médias utilisés et les méthodes de paiement préférées. Le mauvais timing
Le moment de l’entrée sur le marché peut être décisif pour la réussite du projet.
Si l’expansion a lieu trop tôt, il se peut que l’entreprise ne soit pas encore prête et que le projet échoue. Les indices d’une étape d’internationalisation trop précoce sont par exemple un personnel insuffisamment formé, une demande et une analyse du groupe cible sur le marché cible qui ne peuvent pas être suffisamment évaluées, des adaptations de logiciels qui ne sont pas encore terminées ou une situation logistique incertaine. Si l’expansion a lieu trop tard, le marché étranger est déjà saturé pour certains groupes de produits et le déploiement international ne peut être réalisé qu’avec un budget marketing élevé. Budget trop faible
Un processus d’internationalisation peut impliquer des investissements importants. Avant de pouvoir entrer sur un nouveau marché, il faut faire des calculs rigoureux et anticiper toutes les éventualités. Par exemple, il faut prévoir les frais de change liés aux différentes devises et les frais de change et de transfert qui en découlent. Malentendus culturels
Les stratégies de communication, les tabous et les règles culturelles d’un pays doivent absolument être pris en compte et respectés afin d’éviter les malentendus, par exemple dans les contacts personnels ou le marketing. Choix d’un système de boutique inadapté
Le choix d’un logiciel adapté aux besoins de votre processus d’internationalisation est essentiel pour la réussite du projet. Il existe sur le marché de nombreux systèmes de boutique en ligne qui sont peu adaptés à l’expansion vers d’autres marchés cibles et qui pourraient ainsi être responsables de l’échec d’une entrée sur le marché.

Systèmes de boutique appropriés pour une internationalisation

Le choix du bon système de boutique est essentiel pour réussir l’internationalisation. Il convient donc de tenir compte de certains points. Si vous n’êtes pas sûr(e) de vous, vous pouvez faire appel à des experts, par exemple une agence, qui vous conseillera et se chargera de la mise en œuvre technique et de la maintenance de votre boutique en ligne.

Conditions pour un système de boutique approprié pour une internationalisation :

Multistore : installation et gestion centralisées d’une infrastructure complexe composée de différentes boutiques nationales. Cela permet également de remplacer l’hébergement dans le pays cible, car les boutiques spécifiques à chaque pays fonctionnent sur le même serveur.Headless Commerce : l’approche headless est indispensable pour de nombreuses entreprises de commerce électronique. Le backend et le frontend sont découplés et peuvent être développés indépendamment l’un de l’autre. Les commerçants en ligne et omni-canaux à forte croissance bénéficient ainsi d’un système d’une flexibilité maximale, qui permet des adaptations rapides et offre ainsi un haut niveau de vitesse, de performance et d’évolutivité.Capacité multi-clients : offre la possibilité de gérer simultanément les données de boutiques et d’entreprises indépendantes et de créer ainsi des sous-boutiques avec des prix, des gammes, etc. spécifiques. Représentation standard : la représentation standard des spécificités des différents pays (monnaie, langues et caractères spéciaux, mesures de poids et de longueur, etc.) ainsi que le traitement automatique des spécificités telles que les taux de TVA, les droits de douane, etc. doivent être possibles.Système PIM (Product Information Management System) performant : Contrôle et gestion centralisés des données relatives aux produits. Doit permettre de présenter les données des articles dans différents formats et versions linguistiques.Système de gestion de la relation client (CRM) : Il doit être uniforme et fournir des informations fiables sur les stocks et les délais de livraison.Versions linguistiques : Certaines plates-formes de commerce électronique s’adressent aux utilisateurs* internationaux et proposent plusieurs versions linguistiques. Grâce à la balise hreflang, les exploitants de boutiques en ligne indiquent l’URL correcte en fonction du pays, de la région et de la langue, ce qui permet aux utilisateurs d’un pays donné de ne voir que les pages qui les concernent dans les résultats de recherche.

Exemples de systèmes de boutique recommandés pour la gestion de boutiques nationales :

Shopware Shopware offre des conditions optimales pour l’internationalisation d’une boutique en ligne. La possibilité d’exploiter plusieurs canaux simultanément est déterminante à cet égard. Outre l’offre multilingue, le système de boutique en ligne permet de créer des canaux de vente illimités et d’exploiter différentes places de marché. Différentes devises et possibilités de paiement sont également prises en charge. Il est possible à tout moment d’étendre sa propre boutique, ce qui rend l’ensemble du système très flexible et permet de s’adapter aux changements et à la croissance. Grâce à sa grande évolutivité et à son large éventail de fonctions, il est possible de trouver des solutions individuelles pour de nombreuses exigences différentes. Spryker Spryker offre aux opérateurs de commerce électronique* la base technologique pour les boutiques en ligne conçues pour l’internationalisation : Différents magasins peuvent être créés sans problème, avec différentes devises par magasin et des taux d’imposition internationaux. Il est également possible de créer un magasin unique avec différents choix de régions et de langues et des produits adaptés localement. Il offre la possibilité de mettre à disposition un glossaire qui facilite l’utilisation pour les clients*. D’autres plateformes telles que Shopify Shopify Plus Magento Open Source JTL commercetools ePages offrent également différentes possibilités de créer une boutique en ligne avec la possibilité d’internationalisation.

Conclusion

L’internationalisation du commerce électronique est une étape importante pour la croissance d’une entreprise. Toutefois, ce projet comporte certains risques qui nécessitent une certaine préparation et des précautions. Une approche bien préparée et une connaissance de l’environnement de marché concerné permettent d’éviter les erreurs et d’obtenir une expérience client de premier ordre. Dès le choix initial du système de boutique, il est possible de poser les jalons d’une internationalisation ultérieure dans le domaine du commerce électronique. Vous serez ainsi préparé dès le départ à toutes les éventualités et pourrez réagir de manière flexible à toutes les conditions spécifiques à chaque pays. Si vous tenez compte des défis et des écueils, l’internationalisation de votre boutique en ligne recèle un immense potentiel.

29 des meilleurs outils SEO pour auditer et surveiller votre site Web en 2022

L’objectif du marketing est de générer du trafic et des prospects qualifiés via le site Web de l’entreprise. C’est pourquoi, en tant que spécialistes du marketing, nous devons comprendre exactement ce que nous pouvons …

Besoin de plus de visiteurs sur votre site Web ? Revenez à l’essentiel

Lorsque vous entendez le terme « SEO » ou « optimisation pour les moteurs de recherche », pour qui pensez-vous que cela implique que vous devriez optimiser votre site ? Eh bien, je vais vous donner un indice : ce n’est pas pour les moteurs …

Demander l’indexation Google pour être trouvé plus rapidement

Lors de l’indexation, les moteurs de recherche comme Google enregistrent les pages web dans leur répertoire. Seul ce qui se trouve dans ce répertoire est affiché aux utilisateurs dans dans la recherche Google. …

Votre site 100% Gratuit

Profitez de votre création de site gratuite 👍
* Offre limitée jusqu’à fin Novembre

Vous souhaitez poster un commentaire ?

0 commentaires