Création site Web 100% Gratuit

Chez nous, vous ne payez que nos abonnements de maintenance, la création de votre site est offerte.
*Offre valable jusqu’à fin novembre 2022

Étude : comment les Français consommeront-ils l’ information en 2022 ?

Juil 25, 2022

article de blog

La télévision en déclin, l’ évitement des informations observé.

Selon le rapport pour 69% des Français (67% en 2021) les sources d ‘information en ligne ont dépassé la télévision comme source d’ information hebdomadaire. La télévision représente 64 % de l’utilisation ( 68 % en 2021). Les smartphones continuent de progresser en tant que moyen de consultation des actualités ( 66 %), tandis que les PC restent stables (45 %). Dans un éditorial Alice Anthem directrice générale de l ‘École de journalisme de Sciences Po, indique que la télévision reste le moyen le plus populaire d’ accéder aux informations du matin (27 %), suivie des smartphones (25 %) puis de la radio (23 %). Données évaluées qualitativement : sources d’ information et médias utilisés par les Français en 2022. Institut Reuters Le rapport établit également un classement des sources d’ information hors ligne ( télévision radio et presse écrite ) et en ligne les plus consultées. Sur le plan offline, les chaînes de France Télévisions sont regardées chaque semaine par 36 % des personnes interrogées devant BFM TV (35 %, 40 % en 2021) ; TF1 est en troisième position la radio publique en septième position (16 %) et la radio commerciale en huitième position (14 %). En ligne 20minutes reste numéro un suivi des sites internet des titres régionaux et locaux et de BFM TV en ligne Les sources d’information hors ligne et en ligne préférées des Français en 2022. Reuters News Institute Une année marquée par l’ évitement des nouvelles déstabilisantes Dans la guerre d’ Ukraine l ‘évitement des nouvelles par les Français est en hausse, 36 % d’ entre eux déclarant s ‘abstenir souvent ou parfois de se référer aux nouvelles contre 33 % en 2019 et 29 % en 2017. L’étude a révélé que. La France se classe au sixième rang des pays où les personnes interrogées ont déclaré éviter activement les informations derrière le Brésil (54 %), le Royaume-Uni (46 %), les États-Unis (42 %), l’ Irlande (41 %) et l’ Australie (41 %). L ‘évitement des nouvelles est devenu un phénomène mondial. Agence de presse Reuters.

La confiance des Français dans les médias a diminué de moitié.

La confiance des Français dans les médias reste très faible au niveau international. La France se classe 41e sur les 46 marchés analysés dans l’ enquête. Seuls 21 % des utilisateurs français considèrent que les médias sont indépendants de la politique et 19 % seulement qu’ ils sont indépendants de l’ influence commerciale. Les journaux régionaux et locaux sont ceux auxquels 58% des utilisateurs français font le plus confiance, tandis que 14 % des utilisateurs français disent qu’ils sont ceux auxquels ils font le moins confiance. Les chaînes de France Télévisions sont considérées comme fiables par 53 % des Français, contre 20 % qui se méfient des informations partagées par cette source France Info est considérée comme fiable par 50 % des utilisateurs français contre 20 % des Français. les utilisateurs se méfient des informations fournies. BFM TV, dernier sur la liste est considéré comme peu fiable par 40 % des répondants, alors que le contraire est vrai pour 37% des répondants. La France est l’un des pays où le public a le moins confiance dans les médias. Reuters.

Facebook reste le premier réseau préféré des Français, mais TikTok gagne du terrain

Facebook maintient sa position de leader des réseaux sociaux les plus utilisés par les Français pour consulter l’actualité. Cependant son score stagne : YouTube suit avec 25 % des internautes français qui l’utilisent pour accéder aux informations. En termes d’utilisation des applications de messagerie, WhatsApp perd sa deuxième place et est à nouveau dépassé par Facebook Messenger ; TikTok ne figure pas dans le classement, mais dans un éditorial d’ Alice Antheaume le terrain que le réseau social chinois gagne progressivement est souligne l’importance de cet aspect. Cinq pour cent des internautes français utilisent TikTok pour vérifier l’ actualit é, et les utilisateurs et les personnalités populaires sur TikTok qui abordent des sujets liés à la guerre en Ukraine sont particulièrement consultés. Les réseaux sociaux les plus utilisés par les Français en 2022 et… les applications de messagerie. Reuters

Une information importante à retenir dans une perspective globale.

La confiance dans la couverture médiatique a chuté dans près de la moitié des pays couverts par le rapport et augmenté dans sept pays seulement inversant partiellement la tendance observée au plus fort de la pandémie de Covid-19. En moyenne, environ quatre répondants sur dix (42 %) ont déclaré faire confiance à la plupart des informations. La Finlande reste le pays où la confiance globale est la plus élevée (69 %), tandis que la confiance dans les médias américains a encore baissé de trois points de pourcentage et reste la plus faible (26 %). La consommation de médias traditionnels tels que la télévision et la presse écrite continue de baisser sur presque tous les marchés ( même avant la guerre en Ukraine). Si la majorité des gens continuent à consommer de l’ information, d’ autres se désengagent des médias et, dans certains cas, sont complètement déconnectés de l’actualité. L’ intérêt global pour les actualités a fortement diminué sur tous les marchés, passant de 63 % en 2017 à 51 % en 2022. Dans le même temps, la proportion d’ internautes de tous les pays déclarant éviter fréquemment ou occasionnellement les informations est en forte augmentation. Ce type d ‘évitement a doublé au Brésil (54 %) et au Royaume-Uni (46 %) au cours des cinq dernières années. Ainsi, de nombreux répondants affirment que les actualités ont un impact négatif sur leur humeur. Une proportion importante de personnes plus jeunes et moins instruites déclarent éviter les informations parce qu’ elles les trouvent difficiles à suivre et à comprendre. Cela suggère que les médias d’ information pourraient simplifier davantage le langage et mieux expliquer et contextualiser les nouvelles complexes. Sur les cinq pays analysés après le début de la guerre en Ukraine, l’utilisation des journaux télévisés est en hausse, les augmentations les plus importantes étant enregistrées dans les pays les plus proches des combats, comme l’ Allemagne et la Pologne. L ‘évitement sélectif des nouvelles a encore augmenté, probablement en raison de l’obscurcissement et de la nature déprimante des nouvelles. Les préoccupations mondiales concernant les fausses nouvelles sont restées stables cette année, allant de 72 % au Kenya et au Nigeria à 32 % en Allemagne et 31 % en Autriche. Les personnes interrogées dans la plupart des pays disent avoir vu plus de fake news sur Covid-19 que sur la politique. Dans certains pays plus riches (Australie, Allemagne et Suède), la proportion de personnes payant pour accéder à des informations en ligne a augmenté, mais la croissance globale pourrait s’être stabilisée. L’âge moyen des abonnés numériques étant proche de 50 ans motiver les jeunes à acheter est un défi majeur pour le secteur. La majorité des abonnements numériques sont destinés à un petit nombre de grandes marques nationales. Aux États-Unis et en Australie, la majorité des payeurs d’informations sont abonnés à plus d’ un site web. Cela suggère que la disponibilité d’une gamme de produits d’ information payants y compris les opinions politiques et les nouvelles régionales encouragera davantage de personnes à payer pour plus d’un titre. Alors que la collecte de données de première partie devient de plus en plus importante pour les éditeurs dans la perspective de l’abolition des cookies tiers de nombreux consommateurs hésitent encore à enregistrer leur adresse électronique auprès des sites d ‘information. Dans l’ensemble seul un tiers (32 %) des personnes interrogées déclarent faire confiance aux sites d ‘information pour la gestion de leurs données personnelles, avec des chiffres encore plus bas aux États-Unis (18 %) et en France ( 19 %). L’ accès aux informations est de plus en plus décentralis é. Sur tous les marchés, moins d’ un quart (23 %) ont préféré accéder aux actualités sur un site web ou une application. Ce chiffre est en baisse de 9 points de pourcentage par rapport à 2018 : les 18-24 ans sont encore moins connectés aux sites web et aux applis préférant accéder aux actualités via des canaux secondaires tels que les réseaux sociaux, les recherches et les agrégateurs mobiles. Facebook reste le réseau social le plus utilisé pour les actualités, mais les utilisateurs ont tendance à signaler trop d’ actualités dans leurs flux par rapport aux autres réseaux. Les utilisateurs plus âgés sont fidèles à la plateforme, mais les jeunes générations se sont tournées vers des réseaux plus visuels au cours des trois dernières années ; TikTok est le réseau qui connaît la croissance la plus rapide, touchant 40 % des 18-24 ans, dont 15 % utilisent cette plate-forme. L’ utilisation est plus élevée dans certaines régions d’ Amérique latine, d’ Asie et d’ Afrique qu’ aux États-Unis et en Scandinavie. Telegram offre une alternative flexible à l’application de messagerie WhatsApp de Meta et connaît également une croissance importante sur certains marchés. Les smartphones sont le support prédominant par lequel la plupart des internautes accèdent aux informations le matin. En Norvège, en Espagne, en Finlande et au Royaume-Uni, les smartphones ont dépassé la télévision, tandis qu’en Irlande, la radio joue un rôle important. Aux Pays-Bas, la lecture des journaux quotidiens est étonnamment populaire et au Japon la télévision reste le média dominant. Après un ralentissement l ‘an dernier, dû en partie à l’épidémie de Covid-19 qui a limité les déplacements la croissance des podcasts semble avoir repris, 34 % des personnes interrogées ayant utilisé un ou plusieurs podcasts au cours du dernier mois. Les données montrent que Spotify continue de gagner des podcasts, tout comme Apple et Google dans de nombreux pays, tandis que YouTube bénéficie également de la popularité des podcasts vidéo et hybrides. Lisez l’étude complète.

29 des meilleurs outils SEO pour auditer et surveiller votre site Web en 2022

L’objectif du marketing est de générer du trafic et des prospects qualifiés via le site Web de l’entreprise. C’est pourquoi, en tant que spécialistes du marketing, nous devons comprendre exactement ce que nous pouvons …

Besoin de plus de visiteurs sur votre site Web ? Revenez à l’essentiel

Lorsque vous entendez le terme « SEO » ou « optimisation pour les moteurs de recherche », pour qui pensez-vous que cela implique que vous devriez optimiser votre site ? Eh bien, je vais vous donner un indice : ce n’est pas pour les moteurs …

Demander l’indexation Google pour être trouvé plus rapidement

Lors de l’indexation, les moteurs de recherche comme Google enregistrent les pages web dans leur répertoire. Seul ce qui se trouve dans ce répertoire est affiché aux utilisateurs dans dans la recherche Google. …

Votre site 100% Gratuit

Profitez de votre création de site gratuite 👍
* Offre limitée jusqu’à fin Novembre

Vous souhaitez poster un commentaire ?

0 commentaires