Création site Web 100% Gratuit

Chez nous, vous ne payez que nos abonnements de maintenance, la création de votre site est offerte.
*Offre valable jusqu’à fin novembre 2022

Le guide complet des ventes basées sur les comptes pour 2022

Sep 14, 2022

article de blog

Vente basée sur les comptes

La vente par compte est une stratégie multi-touch, multi-canal, coordonnée à travers toute l’entreprise pour poursuivre un nombre cible de comptes de grande valeur. En général, le marketing et les ventes travaillent ensemble pour fermer ces comptes et le service clientèle offre une expérience d’accueil personnalisée. Par la suite, les gestionnaires de comptes et les spécialistes du marketing travaillent en collaboration afin d’augmenter les ventes et de réaliser des ventes croisées avec ces clients.

Si la GPA est le terme le plus connu, Scott Albro, PDG de TOPO, estime que cette définition est trop restrictive. Une approche réussie basée sur les comptes exige une coordination entre les départements. Chaque équipe – les ventes, le développement des ventes, le marketing, la réussite du client, les finances, le produit, l’ingénierie et la direction – doit être alignée. Albro propose que nous utilisions « Account-Based Everything », ou ABE.
Quel que soit le nom qu’on lui donne, cette approche n’est pas tout à fait nouvelle : les commerciaux d’entreprise utilisent depuis longtemps une approche au niveau du compte. Mais comme l’explique Jon Miller, PDG et fondateur d’Engagio, « il n’y a pas de « transfert » dans un modèle ABE (Account-Based Everything). Au contraire, le marketing et les ventes travaillent ensemble dès le début, et tout au long du cycle de revenus. »

Modèle de vente basé sur les comptes

Il existe un certain nombre de noms différents pour le modèle basé sur les comptes : Account-Based Marketing (ABM), Account-Based Sales (ABS) et Account-Based Sales Development (ABSD). Toutes ces appellations renvoient à une approche relativement similaire : les ventes, le marketing et les autres équipes concernées travaillent ensemble pour fermer des comptes individuels ciblés avec une approche qui est unique aux besoins de ce client.

Les cadres sont également impliqués dans la fermeture de ces comptes : ils donnent une orientation stratégique, rencontrent les parties prenantes du client, aident l’équipe du compte à acquérir les ressources nécessaires, etc.
L’ABS maintient cette attention au niveau du compte après la vente. Les responsables de la réussite client offrent une expérience d’accueil personnalisée, puis s’efforcent de développer des relations avec plusieurs parties prenantes à plusieurs niveaux (plutôt que de laisser la réussite d’un compte à un seul défenseur, utilisateur puissant ou champion interne).
Pendant ce temps, les gestionnaires de compte et les spécialistes du marketing travaillent main dans la main pour identifier les opportunités de vente incitative et de vente croisée. L’équipe produit utilise les informations fournies par les clients pour planifier de nouvelles fonctionnalités et développer des cas d’utilisation potentiels.

Qui devrait utiliser la vente basée sur les comptes ?

La mise en œuvre réussie d’un modèle APA nécessite l’adhésion de toute l’entreprise. Avant de bouleverser votre modèle commercial actuel, déterminez si vous êtes le bon candidat en répondant aux cinq questions suivantes.

Critères pour les ventes basées sur les comptes

1) Qui sont nos clients ?
Si vous vendez à des PME, l’APA est probablement la mauvaise approche. Vous ne pouvez pas vous permettre de consacrer la main-d’œuvre et les ressources nécessaires à chaque compte.
La réponse est moins tranchée si vos clients sont des PME. Si le montant moyen de vos transactions est supérieur à 50 000 dollars, Trish Bertuzzi, experte en vente et auteur de The Sales Development Playbook, recommande vivement une approche basée sur les comptes.
Si vous fournissez des solutions d’entreprise ou complexes, vous ciblez probablement déjà un certain nombre de comptes à forte valeur ajoutée.
2) Connaissons-nous bien nos clients idéaux ?
L’ABS exige une précision laser des comptes cibles. Si vous êtes encore en train de déterminer l’adéquation produit-marché, ou si vous ne disposez pas de suffisamment de données ou de clients existants pour identifier leurs caractéristiques communes, envisagez d’attendre avant d’utiliser l’APA.
3) Combien de parties prenantes du client sont-elles impliquées dans notre transaction moyenne ?
Plus le nombre de personnes impliquées dans la décision d’achat augmente, plus il est nécessaire d’adopter une approche multidimensionnelle, ou APA. En ciblant toutes les parties prenantes au sein de l’organisation (plutôt qu’une ou deux), vous minimisez le risque que l’affaire soit bloquée ou échoue si votre ou vos interlocuteurs changent d’emploi, partent en congé, voyagent, tombent malades, etc. Cela vous aide également à faciliter le consensus : Vous pouvez identifier les bloqueurs potentiels et répondre à leurs préoccupations avant qu’ils ne bloquent l’accord.
4) Quelle est la durée moyenne de notre cycle de vente ?
Il existe une forte corrélation entre la complexité de l’affaire et le cycle de vente. Si votre cycle de vente moyen dure trois mois ou plus, l’APA a du sens.
5) Quelle est la nature de notre produit ?
Parce que l’ABS offre une expérience étroitement intégrée entre les ventes, le marketing et le support client, il convient parfaitement aux produits par abonnement. Les clients sont beaucoup moins susceptibles de se désabonner lorsque votre message est clair et cohérent et que vous tenez vos promesses. L’EBA constitue donc une approche optimale si vous proposez une variété de forfaits, de niveaux, d’ajouts ou de services complémentaires.
Si, en revanche, vous proposez un produit à achat unique, étudiez d’autres possibilités avant de vous engager dans l’EBA.

ABS ou rien ?

Si vous vendez à un mélange d’entreprises de taille moyenne et d’entreprises, le fait de vous lancer dans l’APA n’est peut-être pas l’approche la plus productive. Vos efforts seront bien adaptés à vos grands clients mais excessifs pour vos petits comptes.
Certaines entreprises ont trouvé une solution de rechange : Les Tiger teams. Ces équipes indépendantes sont chargées de travailler sur un groupe restreint de contrats potentiellement importants – en d’autres termes, c’est l’APA à petite échelle.
Une approche mixte est également utile si vous espérez monter en gamme. Vous pouvez rechercher des clients plus lucratifs tout en affinant votre approche. Une fois que vous avez obtenu plusieurs logos, identifié les facteurs clés de ces comptes, élaboré une stratégie marketing efficace et, surtout, rendu votre solution plus robuste, faites passer toute votre équipe de vente à un modèle basé sur les comptes.

Quel est le profil du client idéal ?

Lorsque vous concentrez votre temps, votre énergie et vos ressources sur un nombre limité de comptes, il est crucial d’être très sélectif avec ces comptes. Vous mettez tous vos œufs dans deux paniers – si vous ciblez la mauvaise entreprise, cela aura un impact notable sur vos revenus. Sans parler du coût d’opportunité : Chaque fois que votre équipe ne cible pas la bonne entreprise, vous passez à côté d’une entreprise potentiellement intéressante.
C’est pourquoi le profil du client idéal (PCI) est une composante essentielle de l’ABS. Le PCI définit vos clients et prospects les plus précieux, qui sont également les plus susceptibles d’acheter.
Selon Eric Wittlake, analyste principal en génération de la demande chez TOPO, le fait d’avoir un PCI vous permet de décider de cibler un compte sans avoir à réunir toute votre équipe de direction.
« Cela permet de ne pas se mettre en position de se réunir dans une salle de conférence tous les trois mois pour débattre des entreprises qui devraient figurer sur notre liste », explique-t-il.
Basez votre PCI sur les six facteurs suivants.

Un cadre pour l’identification de votre PCI

1) La contribution des membres de votre équipe
L’EBA repose sur un alignement transorganisationnel étroit : Si vous excluez certains départements, vous vous retrouverez avec des informations cloisonnées et des stratégies contradictoires. Dans cette optique, faites participer des représentants des ventes, de la réussite des clients, du marketing, des finances et des opérations commerciales au processus de planification.
Vos vendeurs savent, par expérience directe, quels types de comptes sont les plus faciles à vendre, tandis que ceux qui s’occupent de la réussite des clients peuvent vous dire quelles entreprises ont le moins besoin de soutien et connaissent le plus de succès avec votre produit.
Les spécialistes du marketing ont un aperçu des points sensibles des prospects. Par exemple, si votre offre de contenu la plus populaire est un ebook sur l’amélioration du moral des employés, vos clients sont clairement confrontés à un faible engagement de leur part.
De son côté, votre équipe financière dispose d’informations précieuses sur les types de clients qui génèrent le plus de revenus, sur le montant du MRR ou du ARR que vous devez générer, sur le montant que vous pouvez consacrer aux dépenses de marketing, etc.
Enfin, demandez aux responsables des ventes des données sur le taux de conversion, le cycle de vente et le taux de conclusion.
2) Données firmographiques
Identifiez les caractéristiques des entreprises les plus susceptibles de conclure des ventes, notamment :

Industrie, marché et verticalité(s)
le nombre d’employés
Revenu
les performances financières
Type
Part de marché
Localisation et/ou nombre de bureaux
Croissance historique
Croissance prévue

3) Données internes
Votre CRM détient une mine d’informations sur vos clients idéaux. Passez en revue vos comptes fermés, vos comptes les plus rentables, les moins susceptibles de se désabonner, etc.
4) Données techniques
Les clients n’utilisent pas votre produit isolément : Ils l’ajoutent à leurs outils existants ou l’utilisent pour remplacer un outil dont ils ne sont plus satisfaits. Identifiez les solutions concurrentes et complémentaires de votre produit pour obtenir une image plus précise de son utilisateur optimal.
À titre d’exemple, HubSpot et Eventbrite sont intégrés. Cela signifie qu’une entreprise utilisant Eventbrite à des fins de marketing serait probablement un bon choix pour les produits HubSpot, car elle n’aurait pas besoin de changer ou de modifier sa configuration actuelle.
Si un client potentiel utilise un produit concurrent, il est manifestement conscient – et préoccupé – du problème ou de l’opportunité auxquels votre solution répond. Un outil de veille technologique comme Datanyze vous permet de suivre les produits utilisés par vos prospects. Leurs descriptions de postes ouverts sont également révélatrices : Si une entreprise recherche de l’expérience avec un certain produit, vous pouvez en déduire qu’elle utilise actuellement ce produit ou qu’elle va bientôt faire la transition.
5) Données comportementales et événements déclencheurs
Identifier les comportements et les événements communs de vos meilleurs clients est plus un art qu’une science. Mais cela peut s’avérer incroyablement bénéfique.
Peut-être que la moitié de vos comptes les plus performants ont lancé une nouvelle ligne de produits peu de temps avant de s’inscrire. Votre PCI devrait inclure « lancement récent de produit ».
Cependant, tous les points de données comportementales ne sont pas aussi extrêmes ou évidents. Peut-être la majorité de vos meilleurs clients ont-ils envoyé des employés à votre conférence annuelle ou à votre sommet virtuel. L’une des façons les plus simples de découvrir ces tendances est de demander à vos meilleurs clients : « Qu’est-ce qui a initialement suscité votre intérêt pour notre produit ? » ou « Pourquoi avez-vous agi à ce moment-là, plutôt qu’avant ou après ? »
6) Analyse prédictive
L’analyse prédictive peut faire passer la précision et la sophistication de votre PCI au niveau supérieur. Grâce à la science des données, ces outils passent vos données au peigne fin, notent les tendances et les points communs (certains assez subtils pour que vous ne les remarquiez pas), et développent un modèle de vos meilleurs clients. Non seulement vous pouvez prédire vos chances de gagner de nouveaux prospects, mais vous pouvez également connaître leur valeur probable, le moment où vous devez les contacter et les comptes à cibler ensuite.
Toutefois, il convient de noter que vous n’avez pas besoin de l’analyse prédictive pour vous lancer dans l’APA. La recherche manuelle, combinée aux informations dont vous disposez actuellement sur les prospects les mieux adaptés, suffit pour compiler un PCI et, à partir de là, une liste de comptes cibles.

Définir vos buyer personas

Une fois que vous avez identifié les comptes que vous allez cibler, déterminez les acteurs clés de ces comptes. L’achat B2B moyen implique désormais 6,8 parties prenantes. Pour gagner le compte, vous devrez vous connecter avec chacun d’entre eux.
Passez en revue les 50 dernières affaires que vous avez conclues et qui reflètent le plus fidèlement votre nouveau PCI. Avec qui vous êtes-vous engagé ? Quelles parties prenantes ont eu le plus d’influence ? Qui était l’autorité budgétaire ?
Passez maintenant en revue les 50 dernières affaires que vous avez perdues. Aviez-vous l’habitude de ne pas vous engager avec un certain membre du comité d’achat ? Y avait-il des relations qui n’ont finalement pas eu d’impact sur la décision ?
Grâce à ces informations, vous pouvez déterminer les contacts clés de chaque compte.
Supposons que vous vendiez un logiciel d’automatisation du marketing et des ventes. Le comité d’achat type peut comprendre le CMO, le directeur des ventes, un directeur des ventes, un spécialiste du marketing, un représentant des opérations de vente et un membre du service financier.
Pour chaque buyer persona, définissez ses défis, ses objectifs, ses buts professionnels et son implication dans le processus d’achat. Il est également utile de savoir où ils vont chercher l’information et la meilleure façon de les joindre (courriel, téléphone, événements, etc.).
Chaque partie prenante doit recevoir un contenu adapté à ses défis et à ses préférences de communication.

Comment utiliser le contenu dans la vente basée sur les comptes

Comme le marketing entrant, la vente par compte repose sur un contenu adapté à un public spécifique. Les similitudes ne s’arrêtent pas là : Les deux approches utilisent des contenus et des offres différents selon l’étape du processus de vente.
Les responsables de la vente par compte et les spécialistes du marketing doivent collaborer pour trouver le contenu le plus efficace pour les différents comptes et buyer personas.

Prospection

Faible effort :

L’e-mail : Utilisez des courriels personnalisés pour entrer en contact avec les parties prenantes de vos comptes cibles.
Messagerie vocale : Incluez un conseil rapide et/ou  » préparez  » votre destinataire à votre e-mail pour lui apporter de la valeur à chaque contact.
Courrier : Les colis et les lettres peuvent vous aider à attirer l’attention de quelqu’un – à condition d’être créatif. Imprimez une étude de cas pour une organisation similaire et incorporez le nom du contact, le logo et le nom de son entreprise, ainsi que d’autres détails pertinents afin que le document lui soit clairement destiné. Par exemple, la couverture pourrait être la suivante : « [Nom du prospect], est-ce que [l’entreprise du prospect] est aux prises avec [défi] ? Voici comment [une entreprise similaire] a obtenu [résultats] ».
Articles de blog, infographies et courtes vidéos : Engagez rapidement le dialogue avec un contact grâce à un contenu « à grignoter ».
Médias sociaux : Engagez le dialogue avec les parties prenantes du client sur LinkedIn, Twitter, Facebook et d’autres plateformes sociales.
Rapport : Positionnez votre entreprise comme un leader d’opinion en publiant des données et des recherches pertinentes.

Effort moyen :

Rapport personnalisé : Créez un rapport présentant des suggestions, des vulnérabilités et/ou des stratégies uniques pour votre entreprise cible.
Webinaires : Ciblez les employés d’une seule entreprise. Vous pouvez organiser un webinaire intitulé « Comment [l’entreprise du prospect] peut [tirer parti de l’opportunité] » et limiter l’inscription à ses employés.
Atelier : Organisez un atelier sur un sujet qui intéresse certaines de vos parties prenantes. Par exemple, si le comité d’achat de votre compte comprend généralement un responsable informatique, invitez les responsables informatiques de vos clients actuels et potentiels à assister à une session gratuite sur les meilleures pratiques en matière d’intégrité des données.
Analyse de rentabilité : Démontrez le retour sur investissement potentiel de votre produit à l’aide des informations que vous avez recueillies lors de la découverte et des recherches indépendantes.

Un effort important :

Atelier d’entreprise : Affinez encore plus votre stratégie et proposez d’organiser un atelier ou une série d’ateliers sur place, spécifiquement pour l’un de vos comptes.
Essais : Laisser les prospects « essayer avant d’acheter » peut être mutuellement bénéfique. Les prospects se sentent plus sûrs de l’achat lorsqu’ils ont expérimenté le produit et vérifié que les utilisateurs finaux l’adopteront réellement. En outre, ils sont plus enclins à appuyer sur la gâchette une fois qu’ils ont investi du temps et des efforts pour l’essayer.

Après la vente

La satisfaction du client est un élément essentiel de l’ABS. Si vos clients ne sont pas satisfaits, ils n’effectueront pas de mise à niveau, n’achèteront pas plus, ou n’achèteront pas à nouveau – et ils ne vous mettront pas en relation avec les parties prenantes de vos autres comptes cibles.
Dans cette optique, il est important de continuer à fournir un contenu et des conseils utiles après la signature de l’accord.

Réunions de contrôle des cadres : il est suggéré d’organiser des réunions trimestrielles entre les cadres de l’acheteur et du vendeur pour discuter de ce qui va bien, des domaines à améliorer et des obstacles potentiels. Ces réunions permettent également à l’acheteur d’explorer les possibilités de vente incitative, de vente croisée et de recommandation, et de présenter les prochaines versions de produits répondant aux besoins du vendeur.
Sessions de formation : Aidez les clients à optimiser la valeur de votre produit en leur apprenant à utiliser certaines fonctions ou capacités, à éviter les problèmes courants, à se préparer à des situations spécifiques, etc.
Événements destinés aux utilisateurs : Suscitez l’enthousiasme pour votre produit et votre marque grâce à des événements réunissant plusieurs clients.

Comment créer une liste de comptes cibles

Maintenant que vous avez formulé les types de comptes que vous allez cibler, les personnes au sein de ces comptes avec lesquelles vous allez vous connecter et les différents types de contenu que vous allez utiliser pour les engager, vous êtes prêt à construire une liste de comptes réelle.
Les experts en APA recommandent de créer une liste de comptes cibles avec différents niveaux. Votre équipe doit allouer un niveau différent de ressources, de personnalisation et d’attention à chacun d’eux, le plus petit niveau recevant le plus et le plus grand le moins.
Le premier niveau se compose généralement de 20 à 50 comptes. Les comptes de ce niveau font l’objet d’une recherche approfondie et d’une approche personnalisée individuelle. Les ventes, le développement des ventes, le marketing et la direction générale sont impliqués dans le recrutement de ces clients.
Le deuxième niveau comprend environ 200 comptes. Ces comptes sont personnalisés en fonction de leur secteur d’activité et de leur personnalité. Les responsables du développement des ventes entrent en contact avec eux par téléphone, par courrier électronique et par les réseaux sociaux, tandis que l’équipe marketing a recours à la publicité et aux événements. Ces campagnes multi-touch s’étendent sur plusieurs semaines.
Assurez-vous que vos équipes de développement des ventes et de vente vous aident à sélectionner les comptes cibles. Elles joueront un rôle déterminant dans la conversion de ces prospects en clients – si elles ne pensent pas qu’un compte leur convient, il est peu probable qu’elles le poursuivent vraiment.

Comment structurer votre équipe de vente pour les ventes basées sur les comptes

Fidèle à elle-même, l’équipe ABS standard comprend des membres issus de départements généralement séparés : Ventes, marketing, support client et solutions/implémentation.
Voici les principaux rôles :

Responsable de compte : Il dirige les réunions internes, élabore la stratégie du compte, assure la liaison avec le prospect et s’efforce de devenir son conseiller de confiance.
Les représentants du développement des ventes : Ils font des recherches sur le compte et mettent à jour le CRM, créent des messages et des contenus personnalisés destinés à établir des relations avec de multiples parties prenantes du client.
Responsable marketing : Développe le cahier des charges global et la stratégie de messagerie, coordonne les campagnes de marketing, suit le succès du programme.
Représentant de soutien : Il tient l’équipe au courant de l’évolution du compte et soulève les problèmes lorsqu’ils se présentent.
Responsable marketing sectoriel (facultatif) : Si l’entreprise vend à plusieurs secteurs d’activité, un expert en la matière forme l’ensemble de l’équipe et s’assure que les messages et la stratégie sont pertinents, précis et techniquement solides.
Chef de produit (facultatif) : Il tient l’équipe et le client informés des mises à jour et des modifications futures du produit.

Certains directeurs commerciaux recommandent un ratio de 1:1 pour les DTS, les AE et les CSM. Cependant, le ratio moyen est de 1 DTS pour 2,5 AE. Selon un récent rapport TOPO, les grandes entreprises ont tendance à avoir plus d’AE pour chaque DTS.
Quel ratio devriez-vous choisir ? Cela dépend de la maturité, de la taille et des objectifs de votre organisation. Si vous voulez maximiser la valeur moyenne d’un compte, faites en sorte que plusieurs AE se partagent une DTS. Si vous voulez acquérir des clients, attribuez plusieurs DTS à un AE.

Paramètres clés de la vente par compte

En haut de l’entonnoir, vérifiez l’efficacité avec laquelle les SDRS engagent les prospects. Réduisent-ils le ratio entre les tentatives d’approche et les conversations sérieuses, et entre les conversations sérieuses et les réunions ?
Pour évaluer le succès global de votre APA, M. Wittlake conseille de suivre la valeur contractuelle moyenne (VCA) ou la taille de la transaction et la valeur à vie (VV). TOPO rapporte que certaines organisations voient une augmentation de 75 % de la VCA et de 150 % de la VLT.
Comme vous consacrez davantage de ressources aux montants individuels, votre coût d’acquisition du client (CAC) augmentera. Comparez votre ancien rapport LTV:CAC au rapport actuel. Si votre ancien ratio était de 2:1 et qu’il est maintenant de 4:1, vous êtes sur la bonne voie. L’augmentation du temps, de l’énergie et des ressources nécessaires pour acquérir un nouveau compte est plus que justifiée par la croissance des bénéfices.
La montée en gamme entraîne généralement un processus de vente plus long, car il y a un plus grand nombre de décideurs, d’obstacles internes à franchir et d’autres facteurs qui compliquent la transaction. Mais si l’on peut s’attendre à ce que le cycle de vente s’allonge avec l’APA, M. Wittlake affirme que ce n’est pas nécessairement le cas.
« Il est vrai que les transactions plus importantes et les environnements d’achat plus complexes prennent plus de temps, mais comme l’approche par compte vous permet d’accorder la priorité à un nombre réduit de comptes et d’y consacrer vos ressources, la durée des transactions est généralement plus courte (toutes choses égales par ailleurs) ».

Comment mettre en œuvre l’APA

Selon M. Wittlake, l’un des principaux obstacles auxquels sont confrontés les praticiens de l’APA est le manque de compréhension de la transition.
Il explique : « Les gens connaissent la valeur du changement – mais ils ont du mal à le faire ».
Si vous utilisez actuellement une approche à haut volume et à haute vélocité, il est risqué de passer à l’APA du jour au lendemain. Votre flux de prospects pourrait se tarir avant que vous n’ayez commencé à voir le succès de la nouvelle approche.
Pour éviter ce scénario, Wittlake recommande de procéder par étapes. Après avoir défini votre PCI et identifié les comptes qui correspondent à ce profil, mettez 30 % de votre organisation dans des équipes de tigres.
« Une fois qu’elles ont commencé à avoir une certaine traction, passez à 50% de votre équipe utilisant l’APA », dit Wittlake. « Passez ensuite à 75%, et enfin à 100% ».
Combien de temps la transition doit-elle prendre ? TOPO affirme que cela varie beaucoup, mais que la plupart des entreprises dépassent largement leur plan, leurs prévisions et leurs objectifs de vente au bout de 12 à 24 mois.
Les organisations qui connaissent un succès plus rapide ont généralement un alignement étanche entre le marketing et les ventes.
Voici une vue d’ensemble des étapes à suivre pour mettre en œuvre l’APA :

Plan de vente basé sur les comptes

Passer en revue les meilleurs clients
Définir le PCI
Définir les personas d’acheteurs
Développer une stratégie de contenu
Créer une liste de comptes cibles
Segmenter ces comptes en niveaux
Affecter un tiers de l’équipe actuelle de développement des ventes à la recherche de comptes cibles.
Décidez des indicateurs à suivre
Affecter les 20 % suivants de l’équipe à l’APA
Analysez la stratégie de contenu pour décider où il faut redoubler d’efforts et où il faut rectifier le tir.
Transférez les 25 % suivants de l’équipe vers l’APA
Revoir les indicateurs clés
Transférez les derniers 15% de l’équipe vers ABS

Note de l’éditeur : Ce billet a été initialement publié en juillet 2019 et a été mis à jour pour plus d’exhaustivité.

29 des meilleurs outils SEO pour auditer et surveiller votre site Web en 2022

L’objectif du marketing est de générer du trafic et des prospects qualifiés via le site Web de l’entreprise. C’est pourquoi, en tant que spécialistes du marketing, nous devons comprendre exactement ce que nous pouvons …

Besoin de plus de visiteurs sur votre site Web ? Revenez à l’essentiel

Lorsque vous entendez le terme « SEO » ou « optimisation pour les moteurs de recherche », pour qui pensez-vous que cela implique que vous devriez optimiser votre site ? Eh bien, je vais vous donner un indice : ce n’est pas pour les moteurs …

Demander l’indexation Google pour être trouvé plus rapidement

Lors de l’indexation, les moteurs de recherche comme Google enregistrent les pages web dans leur répertoire. Seul ce qui se trouve dans ce répertoire est affiché aux utilisateurs dans dans la recherche Google. …

Votre site 100% Gratuit

Profitez de votre création de site gratuite 👍
* Offre limitée jusqu’à fin Novembre

Vous souhaitez poster un commentaire ?

0 commentaires